• Furcifer-oustaleti
  • Corythornis-madagascariensis
  • full screen slider
Furcifer-oustaleti1 Corythornis-madagascariensis2 3 4 Propithecus deckenii5 6

REBIOMA

 
REseau de la BIOdiversité de MAdagascar
2633853
Aujourd'hui
Mois
747
36783

Le projet REBIOMA

REBIOMA (Le réseau de la biodiversité de Madagascar)

Portail de données

Portail de données d'occurrence des espèces de Madagascar

Atlas

Atlas numérique du système des aires protégées de Madagascar

Page des experts

Page destinée aux experts et aux détenteurs de données dans le portail

 

Atelier de formation sur la planification spatiale en milieu marin et côtier à Madagascar

atelier_marin_rebioma_2011

La planification spatiale marine (PSM), processus visant à analyser et allouer la répartition spatiale des activités humaines dans les zones marines et côtières pour la réalisation d'objectifs écologiques, économiques et sociaux (Ehler & Douvere 2010), est de plus en plus considérée comme une approche opérationnelle qui pourrait faire de la gestion des zones marines et côtières axée sur l'écosystème une réalité.

Des outils et approches  techniques, notamment la Planification systématique de la Conservation utilisant différents logiciels de planification (MARXAN, ZONATION, C-Plan, ...) sont disponibles pour l'analyse et le traitement des données nécessaires à la PSM.

Depuis 2005, durant la CEP (Commission Environnement-Pêche), le Programme RAMP-COI (2006-2009) et les autres projets relatifs à la conservation en milieu marin et côtier, Madagascar était parmi les pays à initier la PSM. La CEP a identifié 29 sites marins et côtiers prioritaires pour la conservation en 2005 à 2007. L'approche "Planification systématique de la conservation" qui a été utilisée par la commission SAPM dans l'identification des nouvelles APs terrestres (2007 – 2008) et par le RAMP – COI (2008 – 2009) a été adoptée comme outil d'aide à la décision à la planification de la conservation marine à Madagascar lors d'un atelier sur la Planification de la conservation marine en 2009. Une vision pour 2015, visant à mettre en place un système de gestion et de conservation dans 10% de la ZEE de Madagascar, a été fixée. Des résultats montrant les zones prioritaires intégrant les valeurs biologiques ont été préliminairement produits (CI, 2010). Cependant, les paramètres socio-économiques qui sont des paramètres permettant d'optimiser l'efficacité de gestion et conservation des ressources marines n'ont pas encore été pleinement tenu en compte. icon Rapport Atelier MARXAN Marine (29/11/2011-08/12/2011) (1.13 MB 2012-03-20 03:37:50)

En effet, sous le parrainage du Comité National de Gestion Intégrée des Zones Côtières pour la gestion intégrée des zones côtières et marines ou CNGIZC (décret N°2010-137) dont son plan d'action a pour objectif global de “promouvoir le développement durable des zones côtières et marines par la mise en œuvre de la gestion intégrée des zones côtières”, une formation sur la planification spatiale de la conservation en milieu marin et côtier à Madagascar utilisant  le Logiciel MARXAN a été organisée du 29 Novembre au 08 Décembre 2011 dans le but de considérer et d'intégrer les enjeux socio-économiques et bioécologiques dans l'identification et la cartographie des zones prioritaires pour la conservation marine et côtière à Madagascar. Utilisé dans plus de 100 pays et 1200 organisations, MARXAN est une application permettant d'identifier et de cartographier les sites marins et côtiers qui explorent les compromis entre la conservation, l'exploitation et l'utilisation durable des ressources marines et côtières.

Cinq points importants ont marqués les résultats de cet atelier de formation:

1.       15 experts PSM provenant de 10 ONGs et institutions ministérielles ont été formés sur l'utilisation du Logiciel MARXAN appliqué dans le milieu marin et côtier. Un expert spécialiste en MARXAN du Spatial Ecology Laboratory (SEL) de l'Université de Queensland a dispensé les cours théorique et pratique avec l'appui des experts malgaches qui sont familiarisés avec ce logiciel.

2.       Des données bioécologiques et socio-économiques nécessaires à la PSM ont été répertoriées et rassemblées : 36 jeux de données ont été alors compilés et spatialisées. 30 jeux de données ont été utilisés dans l'analyse de planification spatiale préliminaire lancée du 07 Décembre 2011.

3.       Selon les paramètres bioécologiques et socio-économiques considérés et données utilisées, des résultats préliminaires, constitués de cartes des différents scenarios issus des travaux pratiques sur MARXAN initiés par le groupe d'experts PSM, ont été obtenus.

4.       Le besoin d'un système de gestion et de capitalisation des données et informations, de l'implication de tous les acteurs dans le domaine marin et côtier dans le processus de PSM étaient les principales recommandations émanant des participants de cet atelier de formation. Un groupe thématique “Gestion des Ecosystèmes” du CNGIZC est convenu à mener l'analyse d'identification des sites potentiels à préserver au niveau des 13 Régions côtières de Madagascar tout en capitalisant les données et informations disponibles.

5.       Les étapes suivantes ont été adoptées lors de l'atelier :

-          Plaidoyer auprès des instances étatiques (MEF, MPRH, MMH, ...) et privés (ONGs, ...) sur l'importance de l'instauration d'une PSM participative. Le groupe thématique « Gestion des Ecosystèmes » du CNGIZC serait en bonne place pour effectuer cette tache.

-          Réunion de travail périodique des experts, biologistes et opérateurs sur la définition mutuelle des objectifs bioécologiques et socio-économiques du pays, de l'étendu de la zone de planification (ZEE ? mer territoriale ? plateau continental ? Biorégions ?).

-          Renforcer, alimenter, agencer et capitaliser les bases de données nationales existantes (CNDO, ONE, REBIOMA, ...).

-          Préparer un atelier de lancement d'une analyse spatiale marine intégrant toutes les données disponibles. Diffuser et valider les résultats obtenus.

Madagascar vient de faire un pas considérable en avant vers la mer, ce territoire deux fois plus grand que sa partie terrestre. Elle dispose actuellement d'une dizaine d'experts en MARXAN, qui pourraient capitaliser et analyser les données environnementales et océanographiques dans le but de supporter techniquement et scientifiquement les décideurs et planificateurs marins pour l'atteinte des objectifs écologiques, économiques et sociaux du pays.

Au regard des enjeux de développement durable, Madagascar se doit alors d'établir les bases d'une PSM indispensable aux acteurs de l'environnement et de l'économie dans le domaine marin et côtier.

Leave your comments

Post comment as a guest

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
terms and condition.
  • No comments found
Powered by Komento
JRS Biodiversity Foundation

La compilation des actualités de la J.R.S Biodiversity Foundation pour le premier semestre 2015:

  1. Les résultats d’une enquête indépendante sur la disponibilité et l’accessibilité des données en ligne de la JRS
  2. L’appel aux nouveaux candidats pour leur Board Of Trustrees
  3. L’attribution de financement pour 9 nouveaux projets, pour un montant de plus de $925,000
  4. Les actualités internes de la JRS
  5. La JRS Biodiversity Foundation et leurs bénéficiaires dans les médias
  6. Les nouvelles publications sur la biodiversité
  7. Les ateliers et conférences

January 2015 - July 2015

 

JRS News and Happenings

Dear Colleagues,

We're happy to share this compilation of news from the JRS Biodiversity Foundation and our grantees that we've posted this year.

JRS has a commitment to share what we're learning from our grantees. In that spirit, we publish the report highlighted below titled "Show me the Data."  We hope that this is the first of many such publications from JRS and we welcome your comments and ideas.

JRS REPORT RELEASE
 
Show Me the Data!
We are pleased to announce the release of a study we commissioned on the accessibility of JRS grantee data. In 2014, JRS contracted Jante LLC to conduct an independent review of expected data products from 49 JRS-funded projects. The results suggested that biodiversity information was less discoverable and accessible than hoped. However, interviews with grantees provided the framework for a set of recommendations to projects with data-sharing goals, and formed the basis for a new JRS Data Sharing Policy. Read more here.

JRS News

 

JRS Seeks New Trustees for 2016

 


 

JRS invites you to suggest candidates for our international Board of Trustees for consideration to serve in 2016-2019.  We seek talented leaders with a proven passion for JRS’ mission and expertise that combines at least two of: conservation, policy, organizational development or biodiversity informatics. Suggestions for candidates or inquires will be held in confidence and may be sent to nominations@jrsbiodiversity.org.


 

NEW GRANT ANNOUNCEMENTS
 
Welcome to the newest JRS Grantees
JRS announced nine grant awards during the second funding cycle of 2014, totaling more than $925,000 in project support and are pleased to announce our first 2015 grant to NatureServe for policy studies in South America:

Improving access to biodiversity information in Africa: Improving access to biodiversity information in Latin America: Biodiversity data policy research in Africa: Biodiversity data policy research in South America:
JRS NEWS
 
Here's what's up at JRS...

 
In January, JRS welcomed the newest board member, Souleymane Konaté, Professor in ecology at the University Nangui Abrogoua (Côte d'Ivoire). Read more about Dr. Konaté here.

Glass Pockets, the Foundation Center's initiative to promote transparency in philanthropy, featured a post by Don on their Transparency Talk blog. Read the post here.
MEDIA COVERAGE
 
Grantees in the News
Read some of the press coverage highlights of JRS Grantee activities:
  • Louis Liebenberg advocates for the use of citizen science technologies like CyberTracker in democratizing biodiversity data collection (JRS News Item)
  • Premier of "The Bat Man of Mexico" BBC documentary featuring Rodrigo Medellín covered by Tim Sohn in the New Yorker. (JRS News Item). You can also read about how Medellín's work informed a tri-national agreement to protect bats here.
  • Voice America features an interview with Joyce Poole from ElephantVoices. (JRS News Item)
  • The American Scientist blog featured a post by David C. Blackburn from the California Academy of Sciences on the need for biology education in Africa. (JRS News Item)
DATA PRODUCTS AND RELEASES
 
Making Biodiversity Data Available
JRS grantees have released a number of new data products this year, documenting both historic biodiversity, and ongoing global changes. Read about each of the projects below on the JRS news site:
CONFERENCES AND MEETINGS
 
Meetings of the (Biodiversity) Minds
Conferences and workshops advance the JRS mission by facilitating collaboration and networking of biodiversity information professionals. In May, Africa Rising: Mobilizing biodiversity data for sustainable development, funded in part by JRS, convened in Cape Town, South Africa with 100 delegates representing 21 African countries. The conference launched GBIF-led Biodiversity Information for Development, aimed at exploring ways to connect data generators to data users in the biodiversity data lifecycle (News Item).

Still upcoming is the Biodiversity Information Standards (TDWG) conference in Nairobi, Kenya (Sep 28-Oct 1). This os the first time the meeting will be held in Africa (read here), an effort supported by JRS with the goal of increasing the African voice in discussions about using biodiversity data in conservation.